La nouvelle année invitant à faire des bilans de la précédente, je sacrifie une nouvelle fois et avec plaisir à la tradition en établissant le palmarès de la rubrique Song Of The Week, mettant à l’honneur de façon forcément arbitraire les trente chansons qui auront rythmé mon année.

Cette année 2018 fut très sombre au niveau de son actualité, elle fut bien plus porteuse d’espoir musicalement parlant, ponctuée qu’elle fut par la sortie d’excellents albums et par la tenue de concerts vraiment exceptionnels. Bien sûr, bon nombre d’entre ces chansons ont été chroniquées dans la rubrique, certaines apparaissent aujourd’hui, peut-être resteront-elles, peut-être s’évanouiront-elles tout au fond de notre inconscient, mais ce qui est certain, c’est qu’elles auront marqué leur époque d’une façon ou d’une autre, et c’est absolument l’objet de cette rubrique hebdomadaire.

Si l’on doit tirer les traits saillants de cette année musicale, on notera avec joie le retour d’un rock sans compromis enfin de nouveau underground, varié dans ses formes mais toujours excitant comme le portent comme un flambeau de jeunes pousses comme Shame et de plus anciennes telles Parquet Courts ou the Limiñanas. L’autre tendance lourde est l’importance toujours grandissante des artistes féminines, et ceci dans tous les genres. Courtney Barnett et Anna Calvi pour le rock, Janelle Monae pour le funk et le R n’B, Cat Power pour l’intemporelle grande chanson américaine, sans oublier les travaux de personnalités inclassables et intrigantes comme Chris, St. Vincent, Mitski, voire la greffe inédite flamenco et trap brillamment réussie par Rosalia. On ne peut que reconnaître que les femmes occupent enfin la place qu’elles ont toujours mérité en musique.

La bonne place des productions françaises dans ce palmarès est elle aussi revigorante, et pas question ici de parisianisme comme en souffre de plus en plus la ligne éditoriale des Inrocks. Que ce soit sous forme de pop plus ou moins electro (Nasser, Perez), de hip hop rêveur et chercheur (Odezenne, Columbine), de rock garage psychédélique ou slacker (The Limiñanas, MNNQNS) ou de chanson rock de haut vol (Bertrand Belin, Dominique A), la musique française se réinvente avec panache et talent, choisissant de plus en plus souvent de s’exprimer dans la langue de Molière, et c’est heureux.

Enfin, saluons le retour d’une savante sophistication musicale totalement assumée sans être pour autant vaine ou chiante comme c’est le cas avec la pop electro funky des jeunots Australiens Parcels et évidemment avec Arctic Monkeys, dont le dernier album « Tranquility Base Hotel + Casino » affiche une cohérence artistique, conceptuelle et musicale ahurissante, portée par le talent au zénith d’Alex Turner. Il n’était donc que justice que « Four Out Of Five », fabuleuse épopée de pop inclassable obtienne cinq étoiles sur cinq et décroche le graal de la chanson de l’année. Accessoirement, les concerts d’Arctic Monkeys à Lyon et de Parcels à Lausanne m’auront le plus durablement enthousiasmé cette année, prouvant que sophistication et puissance de feu scénique ne sont pas, tant s’en faut, antinomiques.

A très vite pour les chansons de 2019 et meilleurs voeux à tous.

  1. Four Out Of Five, Arctic Monkeys (SOTW #150)
  2. Make Me Feel, Janelle Monae
  3. Dimanche, The Limiñanas feat. Bertrand Belin (SOTW #145)
  4. Lightenup, Parcels (SOTW #164)
  5. This Is America, Childish Gambino (SOTW #151)
  6. Friction, Shame
  7. Malamente (Cap. 1, Augurio), Rosalia
  8. Woman, Cat Power feat. Lana del Rey
  9. Souk Eye, Gorillaz
  10. Need A Little Time, Courtney Barnett
  11. Love, Nasser
  12. Fast Slow Disco, St. Vincent (SOTW #156)
  13. Loaded, Miles Kane feat. Lana del Rey (SOTW #161)
  14. Le temps qui passe sans moi, Dominique A
  15. Total Football, Parquet Courts
  16. 5 Dols, Christine & The Queens
  17. La salle de bain, Perez
  18. Entertainment, Balthazar (SOTW #166)
  19. Don’t Beat The Girl Out Of My Boy, Anna Calvi (SOTW #162)
  20. TOOTIMETOOTIMETOOTIME, the 1975 (SOTW #169)
  21. Glissé, Redressé, Bertrand Belin
  22. Au Baccara, Odezenne
  23. When You Die, MGMT (SOTW #167)
  24. Puzzle, Columbine
  25. He’s Got His Mother’s Hips, John Grant
  26. If Only They Could, MNNQNS
  27. Works Every Time, Mini Mansions
  28. Nobody, Mitski
  29. Always Ascending, Franz Ferdinand (SOTW #142)
  30. Mr. Tillman, Father John Misty

Pour la playlist Youtube, c’est par ici.