Je vous parle aujourd’hui du premier roman que j’ai lu de cet auteur français alors que j’étais au lycée mais je voudrais partager avec vous tous les livres qu’il a écrits, que j’ai dévorés et tant aimés !

Laurent Gaudé est l’auteur de 8 romans (mais aussi d’une dizaine de pièces de théâtre, de plusieurs nouvelles). Cris, La mort du Roi Tsongor, Le soleil des Scorta en 2004 qui reçut le prix Goncourt des lycéens, Eldorado, La porte des enfers, Ouragan, Pour seul cortège et en 2015 Danser les ombres. Tous abordent des sujets très différents allant des migrants en méditerranée à un ouragan dévastateur à La Nouvelle-Orléans ou encore une fable tragique africaine, etc. Pourtant son style est reconnaissable parmi mille.

L’histoire des Scorta se déroule au XIXème siècle à Montepuccio, un petit village pauvre dans le sud de l’Italie. On imagine le soleil brûlant, le village fantôme à l’heure de la sieste et les rêves des enfants jouant sur la place du village quand la fraîcheur est de retour. Carmela évoque cette famille, ses vies, ses malheurs et cette lignée incroyable bien que terrible… J’ai fait court mais je ne peux vous en dire plus, je ne voudrais pas gâcher le plaisir de la découverte !

Ce que j’aime chez Gaudé, c’est son écriture si fluide, simple et belle. Je n’ai pas d’autres mots pour décrire son talent. Je dis toujours aux amis à qui je le conseille qu’on a l’impression, en lisant ses romans, d’être retombé en enfance. Comme si quelqu’un nous lisait une histoire avec l’envie de se laisser bercer par l’intrigue, de voyager et de rêver en même temps. Les pages tournent et on a peur que l’auteur ne s’arrête d’écrire tellement c’est puissant. Mon auteur favori, sans hésiter !

Pour qui ? Pour tous, le plus grand nombre !