SOTW #89 : Ego, Bibi Bourelly

J’ai découvert cette chanson sur la playlist de France Inter, qui dans son éclectisme trop poli pour être complètement honnête recèle quelquefois de vraies perles. « Ego » en est une, brute et mal taillée mais vraiment scintillante. Et pour balancer un truc pareil, sa jeune auteure, compositrice et interprète n’en manque justement pas, d’ego.

Badriia « Bibi » Bourelly est une jeune femme de 21 ans d’ascendance haïtienne et marocaine ayant grandi à Berlin aux côtés de son musicien de père. Elle est aujourd’hui basée à Los Angeles, ayant signé dans la grosse écurie hip hop/R n’B Def Jam, car malgré son très jeune âge, Bibi a déjà écrit des chansons pour rien moins que Rihanna (dont son récent « Bitch Better Have My Money ») ou Usher et fait des featurings avec celui-ci et Lil Wayne, montrant ainsi qu’elle a le talent nécessaire pour frayer avec les très gros poissons.

Son premier album n’est pas encore sorti et « Ego » n’est que son deuxième single. Et la puissance de feu qu’il dégage est assez bluffante. Ecrite quand elle avait 19 ans, cette déclaration d’intention, d’indépendance et d’ambition a la rage de l’adolescence. Bibi Bourelly déclare avec autorité et passion qu’elle ne laissera personne se mettre en travers de son chemin. On la croira sans peine à l’aune d’une telle interprétation, littéralement habitée.

Musicalement, « Ego » évolue sur une base blues (un peu à la « Woman » de Neneh Cherry, autre grande voix de cultures métisses) mais Bibi plaque dessus une attitude et un phrasé très hip hop et R n’B. On trouve aussi une certaine nonchalance reggae bien vue (ah, ce plan de basse absolument remarquable, de ces arrangements qui font les grands morceaux pop). Bibi Bourelly, furie indomptée et pour le coup vraiment enthousiasmante sera une grande star dans un futur très proche. Vous aurez été prévenus…

Live Austin 2016 :

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x