Courtney Barnett

SOTW #77 : Nobody Really Cares If You Don’t Go To The Party, Courtney Barnett

Pour cette dernière chanson de la semaine de 2015 (avant la bienvenue trêve des confiseurs que je vais respecter), je rends un vibrant hommage à l’artiste que j’aurai le plus écoutée cette année. En ce moment tourne sur ma platine l’épatant « Nobody Really Cares If You Don’t Go To The Party » de Courtney Barnett, auteure-compositrice et musicienne qui en deux EP et un album (le formidable « Sometimes I Sit And Think And Sometimes I Just Sit » s’est imposée au sommet de la chose rock avec une évidence et un talent qui forcent le respect. J’avais déjà encensé son « Pedestrian At Best » (Song of the Week #50), LA chanson rock de l’année s’il en faut une.

Fille à l’air sain, garçon manqué (un peu Joan Jett, un peu Suzy Quatro, ce genre de fille rock mais sans le bardage cuir et avec un no look un peu grunge), cette Australienne de 27 ans est le produit de la banlieue résidentielle de Melbourne et narre avec une acuité et une poésie renversantes le quotidien en des vignettes observatrices pleines d’humour et de sensibilité. Les anglicistes apprécieront la teneur des propos, les autres n’auront aucun mal à se laisser charmer par les mélodies si bien roulées et la voix de conteuse de Courtney Barnett. Avec son band de garçons, cette timide au naturel sait tenir une scène, comme le prouve la vidéo de « Nobody really cares… », morceau up tempo à l’humeur acide (en gros, elle refuse de briller en société « at the party » comme l’ami à qui tout réussit auquel elle se compare et préfère conserver son intégrité sous sa couette). Le son est étincelant, rentre-dedans et pour le coup totalement séduisant.

Je termine donc l’année contre toute attente avec une fille rock ! Meilleurs voeux à tous et retrouvons nous le 8 janvier.

Live radio Seattle :

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x