Phoenix

SOTW #59 : 1901, Phoenix

Chers amis de la Song of the Week, Phoenix fait tellement partie de mon paysage musical que j’ai été surpris, hier soir lors d’une petite fête à la maison, de voir mon ami Adrien hocher la tête avec  appréciation quand j’ai passé « If I Ever Feel Better » et demander « C’est super bien! C’est qui ? »… Le groupe français le plus connu internationalement, capable de remplir les plus grandes salles américaines ou japonaises, de faire se masser tout le public dans les plus grands festivals, n’est donc pas encore une évidence par ici… Je me suis replongé dans l’oeuvre déjà conséquente du quatuor formé à la fin des années 90 par quatre potes de lycée à Versailles… Cinq albums, tous bons et tous différents, dont j’ai extrait la pépite ultime (pour moi en tous les cas), le vigoureux « 1901« .

Lancée gratuitement sur le net en éclaireuse de l’album au titre autant ridicule que triomphant « Wolfgang Amadeus Phoenix » en 2009, « 1901 » surprend par son architecture sonore à la fois directe et sophistiquée. Les claviers et (nombreuses) pistes de guitares entremêlées, basse synthé et samples de batterie nerveuse frappent juste et fort, et permettent à la sinueuse mélodie vocale de s’envoler vers des hauteurs insoupçonnées. La voix plus spontanée que sur les enregistrements précédents de Thomas Mars collant parfaitement à l’ambiance enlevée où les accords mélancoliques ne parviennent pas à prendre le dessus sur le côté joyeux et extatique de l’ensemble. Un tube, tout simplement, avec lequel le groupe conclut toujours ses concerts, en des versions aussi énergiques que délirantes.

Et à ce sujet, pour les avoir applaudis trois fois sur scène en 2007, 2010 et 2013, j’ai été frappé par l’évolution de Phoenix en concert. Aujourd’hui, c’est tout simplement le meilleur groupe live en France, capable de faire se rendre n’importe quelle foule hostile. Accompagnés par le fidèle (et excellent) batteur suédois Thomas Hedlund sur scène, les quatre garçons de Phoenix dégagent aujourd’hui une puissance de feu. L’album « Wolfgang Amadeus Phoenix » reste, à ce jour, la réussite discographique la plus éclatante de Phoenix, et l’un des tous meilleurs albums made in France jamais enregistrés…

Bonne écoute.

Live at Later (BBC) :

Acoustique (Take Away Show, Blogothèque) :

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x