vAoWMJTClqo

« Set My Heart On Fire Immediately », mets le feu à mon coeur immédiatement, tel est le titre du cinquième album de Mike Hadreas, alias Perfume Genius, titre on ne peut plus adéquat tant celui-ci met en scène les embrasements amoureux, pour le meilleur et pour le pire depuis ses débuts et ce « Learning », fragile et friable collection de chansons murmurées, du cristal de Bohème musical où Hadreas racontait sans fard aucun ses traumatismes adolescents. Dix ans plus tard, Mike Hadreas sort ce cinquième album qui parachève sa métamorphose personnelle et sonique, tant ce nouveau recueil est brillant et affirmé, sait faire preuve de fragilité comme d’une grande puissance. Tout comme le jeune homme homosexuel meurtri souffrant encore du harcèlement dont il a été la victime pendant sa scolarité est devenu une prima donna baroque et flamboyante qui a le culot de s’adresser à son public droit dans les yeux, « right in the face ». 

J’aime vraiment cet artiste unique dans le paysage pop américain et vous ai déjà présenté son travail avec « Queen » (SOTW #37) et « Slip Away » (SOTW #123) extraits de ses deux excellents précédents albums, « Too Bright » et « No Shape ». Mike Hadreas semble avoir recouvré une certaine paix intérieure, et ceci malgré la maladie de Crohn qui enflamme ses entrailles et qu’il combat depuis toujours, vivant après des années d’errances avec son partenaire et pianiste Alan Wyffels près de Seattle. Il exhibe aujourd’hui avec grâce une belle musculature gagnée en collaborant avec la chorégraphe américaine Kate Wallich lors de la création d’un ballet en 2019 pour lequel il a composé la musique et les chansons, mais aussi dansé. Nouvelle compétence qu’on vérifie dans les deux vidéos qui illustrent l’album, le pas de deux entre hommes de « On The Floor » et bien sûr la chorégraphie déjantée et un poil inquiétante en troupe de « Describe ». 

Pour « Set My Heart On Fire Immediately » , Perfume Genius a fait appel une nouvelle fois au guitariste et producteur californien Blake Mills et l’enregistrement s’est fait à Los Angeles avec quelques pointures de studio, tels les batteurs Matt Chamberlain et Jim Keltner et le bassiste britannique Pino Palladino. Accompagnateurs de luxe pour un album pour autant pas du tout « muso » ou tape à l’oeil, mais on sent que cet enregistrement a été fait « à l’ancienne », sans trop de processeurs électroniques et le son est très chaleureux, même dans ses moments les plus dark et électroniques. « Describe », le premier single ne ressemble à rien d’autre dans l’oeuvre de Perfume Genius. La voix, dans un registre étonnement grave doublé en fausset semble émerger d’un magma surpuissant de basse distordue, de batterie et guitares post-grunge, avant qu’apparaisse le son carillonnant d’une guitare twang qui renvoie à la musique country. « No bells anymore, just my stomach rumbling » lance Hadreas (ce ne sont plus des cloches, c’est just mon ventre qui gronde), allusion plombée à sa maladie et donc à l’érosion inévitable du corps. L’amour heureusement agit comme un baume curatif, au moins dans la tête… Après deux minutes trente de fracas métallique, une longue coda suspendue et planante avec voix lointaines et claviers flottants prolonge « Describe » par une note à la fois aérienne, sereine, mais aussi résignée. Arrangement on saurait plus culotté pour un single (les radios devront shunter le morceau dès la fin de la première partie) mais à la hauteur de la créativité débridée de l’artiste.

Le temps qui passe est d’ailleurs l’un des thèmes centraux de cet album, comme dans « Whole Life » la ballade qui ouvre l’album d’un seul piano fragile (comme une chanson du Perfume Genius des débuts) avant de muter en un slow soul à la Roy Orbison. Plus joyeuses sont « On The Floor », chanson dansante et syncopée au vrai potentiel de tube ou « Without You », à la saveur presque fifties. L’ampleur de la palette vocale de Mike Hadreas est remarquable passant du falsetto fragile (« Jason », souvenir adolescent d’un plan mal assuré avec un pote hétéro…) à un registre sombre, puissant et soutenu  (« Nothing At All », « Your Body Changes Everything »). La réussite de cet album tenant dans la diversité de ses ambiances musicales reliées par le style et l’âme inimitables de l’artiste. On peut être certain que, comme les albums précédents de Perfume Genius,  « Set My Heart On Fire Immediately » nous accompagnera longtemps.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x