Jusqu’ici seul Strokes à n’avoir jamais sorti de projet solo, Nick Valensi se met au devant de la scène avec son groupe au nom de voiture japonaise, CRX. Et si l’on a entendu son Epiphone sur les disques de Brody Dalle ou de… SIA, on ne connaissait pas le timbre de la voix du géant new-yorkais, lequel est plus qu’agréable. Mais surtout, c’est la qualité de « Ways To Fake It  » qui saute aux oreilles. Chanson dynamique, altière, vibrante et viscérale, c’est un remarquable objet pop très bien produit par son excellence le gourou sonique Josh Homme. Il aura pris son temps, mais Nick Valensi se pose comme l’instigateur du projet solo le plus excitant de la galaxie Strokes…