Il n’est pas du tout aisé de se lancer dans l’écriture d’un avis concernant une comédie, et qui plus est, une comédie romantique. Bien souvent stéréotypées, critiquées, délaissées, les comédies romantiques ne marquent pas le spectateur. Et pourtant ! Le cinéma n’est, pour moi, pas qu’une source de réflexion, de questionnements et de messages importants. C’est aussi de la distraction, du rire et de la légèreté. « Jour J », second film de Reem Kherici après « Paris à tout prix » sorti dans les salles en 2013, a récemment retenu mon attention.

Mathias (Nicolas Duvauchelle) est en couple avec Alexia (Julia Piaton) depuis plusieurs années. Ils s’aiment sans encombres jusqu’à ce qu’il la trompe à une soirée avec une jeune femme prénommée Juliette (Reem Kherici), « wedding planner » et camarade d’enfance d’Alexia. Ne sachant pas comment justifier la présence de la carte de visite de Juliette dans sa veste le lendemain de la soirée, Mathias s’emballe et demande Alexia en mariage. La future mariée demande alors à Juliette d’organiser leur union.

Le pari était risqué : réaliser un énième film sur la thématique du mariage sans pour autant tomber dans le « déjà vu » et les caricatures qui fatiguent le spectateur. « Jour J » aborde son sujet avec humour, trivialité et évite de faire passer les femmes pour des hystériques et les hommes pour des abrutis. Les femmes du film sont des femmes libres et indépendantes et ça change ! La réalisatrice rompt avec les codes de la comédie romantique et surprend le spectateur. Son issue est d’ailleurs quelque peu inattendue pour un film de ce créneau là.

Les gags, les jeux de mots et les quiproquos sont nombreux. Le rythme du film est soutenu ne laissant pas de place à l’ennui. Et puis, les paysages des Gorges du Verdon ensoleillées sont incroyables et contribuent largement à l’énergie positive du film.

Nous apprécions de découvrir Nicolas Duvauchelle souriant, vivant et plein d’humour (loin des rôles d’écorché vif auxquels il nous a habitués) et ça lui va bien. Une première pour lui dans le genre comique. Je retiendrai aussi la performance de Chantal Lauby, très convaincante en mère dépravée et l’agréable découverte de Julia Piaton, fille de Charlotte de Turckheim, assez drôle dans le rôle de la fille à papa, capricieuse et détestable.

Petit bémol toutefois, mais sans surprise, le film n’a pas pu passer à côté de quelques clichés comme celui de la petite fille ronde et moquée à l’école devenue brillante et courtisée par les hommes, et décidée à prendre sa revanche sur la vie.

Malgré quelques imperfections, le film est pétillant, rythmé, tendre et surprenant. Une comédie pour les filles mais pas que !

« Jour J », un film de Reem Kherici, en salle depuis le 26 avril 2017.