Nicolas_Godin-_Widerstehe_doch_der_Snde_video_News_under_the_radar

SOTW #66 : Wiederstehe doch der Sünde, Nicolas Godin

Des zombies surfent au crépuscule dans l’inquiétante baie du Cap infestée de requins et se retrouvent autour d’un feu de camp, reproduisant le lifestyle hédoniste des surfers en un troublant (et un peu angoissant) oxymore visuel. Mais ce qui intrigue le plus dans ce clip en vaporeux noir et blanc est la chanson qu’il illustre, aussi languide et élégiaque qu’étonnamment pop, et que l’on n’associerait jamais à un zombie movie…

Il s’agit d’une cantate de Bach dont on pourrait traduire le titre par « Résiste au péché » et la relecture profane que Nicolas Godin propose de « Wiederstehe doch der Sünde » est un véritable baume auditif doublé d’un exercice de style hors du commun.

Nicolas Godin  est la moitié du duo français Air et il a aux côtés de son partenaire Jean-Benoït Dunckel bâti depuis 1998 les bases d’une certaine electro pop française à l’aide de disques souvent géniaux (je pense aux immenses « 10 000 Hz Legend » en 2000 et « Talkie Walkie » en 2004, sans oublier le séminal « Moon Safari » en 98 dont l’exquise electro pop a résonné tout autour du monde).

On retrouve dans « Wiederstehe » les rythmiques appuyées aux basses rondes et profondes,  les guitares acoustiques mélancoliques et les sections de cordes orageuses typiques du duo, elles-mêmes directement inspirées par les arrangements de Jean-Claude Vannier dans le « Melody Nelson » de Gainsbourg. On retrouve aussi la B.O. de « Virgin Suicides » qu’avait composée Air. En confère la présence au chant de Gordon Tracks, alias Thomas Mars du groupe Phoenix, qui illustrait déjà le somptueux « Playground Love ». La deuxième partie du chant étant assurée par la voix diaphane de Dorothée de Koon. On est bien loin des standards de la chanson pop, et pourtant cette mélodie d’un romantisme crépusculaire est totalement addictive. Coup de maître!

Cette cantate revue et corrigée ouvre le premier album solo de Nicolas Godin « Contrepoint », où il revisite façon pop et electro tous les styles de musique qu’il affectionne, musique brésilienne, jazz ou classique, J.S. Bach en tête.

Version album audio:

 

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x