rMybiPjykD0

Amis de la pop aussi immédiate que sophistiquée, aussi chaleureuse qu’intelligente, réjouissez-vous ! Elle vient de l’un des grands excentriques de la pop britannique, Gruff Rhys, Gallois fier de l’être (il écrit aussi dans son incompréhensible langue) et leader des psychédéliques Super Furry Animals qui vient de sortir en solo une aventure musicale au long cours, « American Interior » dont voici l’excellente et contagieuse chanson-titre.

C’est l’histoire d’un voyage aux Etats-Unis sur les traces de John Evans, un Gallois qui partit au XVIIIe siècle sur les traces d’une tribu amérindienne parlant le gallois (par le truchement d’un explorateur du XIe siècle, cette thèse existe pour de vrai…) avant de disparaitre. Gruff Rhys a refait ce périple accompagné d’une marionnette à la supposée effigie d’Evans et a écrit ce disque et joué ses nouvelles chansons tout au long du voyage. Oui, il est carrément barré, mais ô combien talentueux et tout aussi aventureux…

Sa (très) jolie voix haut perchée (entendue aussi dans Gorillaz) et cette ambiance folk pop boisée option ronce de noyer est aussi charmeuse qu’indispensable. Le clip est une bande-annonce du documentaire illustrant « American Interior’ (on y admirera le goût de Gruff Rhys pour les couvre-chefs originaux).

Grand monsieur et merveilleux artiste…

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x