Et bien c’est confirmé : j’attendais malheureusement trop du prix Goncourt de l’année 2015, Boussole de Mathias Enard… J’avais adoré son petit roman historique Parlez-leur de batailles, de rois et d’éléphants (paru en 2010 et prix Goncourt des lycéens, que je vous conseille) mais ce dernier.. Aie, ça pique !

Le musicologue autrichien Franz n’arrive pas à dormir. Très seul, enfin… avec nous, il erre toute une nuit à travers souvenirs, aventures et autres pensées nostalgiques. Il évoque l’Iran, la Turquie, cet Orient qui le passionne autant qu’il l’attire, et de musique aussi. Avec, toujours, la belle Sarah : cette jeune femme brillante et curieuse l’accompagne à travers les pays et ses péripéties de voyage sans jamais partager sa vie.

Ce livre est par bien des aspects un chef d’œuvre, mais il l’est selon moi surtout pour les amoureux ou les fins connaisseurs du Moyen-Orient (et de la musique classique). Il plaira aussi à ceux qui n’ont aucun problème avec la lecture accompagnée : vous savez, le principe de la petite encyclopédie à ses côtés pour les dizaines et dizaines de références aux villes, artistes, époques recensées ici !

Par exemple, détail bête mais qui m’a angoissé, il n’y a aucun paragraphe (!) et très peu de chapitres. Ne faites pas tourner les pages avant de le commencer ou vous prendrez peur, non non sérieusement ! Quand on entre dans ce roman, c’est pour s’y plonger à 400% et ne relever la tête des pages noircies qu’au moment de trouver son marque page.

C’est sûr, Mathias Enard écrit très bien et on se laisse bercer par ses longues phrases qui donnent envie de faire partie de cette équipe d’explorateurs et de comprendre la passion qui les anime. Il faut juste prendre une grande inspiration avant de se jeter dans cette histoire. Le voyage en vaut sûrement la peine. Pour moi, cet Orient magistral est resté inaccessible et j’en suis frustrée !

Pour qui ? Les aventuriers, que ce soit de l’expérience littéraire ou du voyage et de l’histoire. Idéal sur une table de chevet plutôt que pour passer le temps dans le métro !